LES MARCHES DES ESCLAVES, PETIT CANAL

Les Marches des Esclaves

LES MARCHES DES ESCLAVES : MONUMENT HISTORIQUE

A chacun de mes voyages,  je suis toujours intéressé par l’histoire et la culture du pays que je visite. Originaire de Guadeloupe, l’esclavage fait parti de moi. Connaitre l’histoire de mon pays est essentiel. D’autant plus que les livres scolaires en France évoquent furtivement le sujet. Ainsi, pendant mes dernières vacances aux Antilles, je suis allé voir les Marches des Esclaves.

 

LA VISITE

Le site se trouve dans le bourg de Petit-Canal. C’est ici même que les esclaves venus d’Afrique débarquaient au port, puis empruntaient l’escalier de marches en pierre de taille. Pour finalement arriver devant l’esplanade de l‘Eglise Saint-Philippe et Saint-Jacques et y être vendu. Sur les Marches des Esclaves, on peut voir le nom des ethnies africaines déportées : Congos, Yorubas, Ibos, Ouolofs, Peuls, Bamilékés. 

Comment décrire l’émotion que je ressens lorsqu’à la fin de la montée des marches, je suis sur l’esplanade, face à la mer? Je regarde l’horizon, le port, et j’imagine la souffrance qu’ont ressenti les esclaves à leur descente du bateau. 

Les Marches des Esclaves

Les Marches des Esclaves

Les Marches des Esclaves

Les Marches des Esclaves

Les Maches des Esclaves

Les Marches des Esclaves

Au pied des marches, se trouve le buste représentant Louis Delgrès, (officier dans l’armée de La République) personnage rendu célèbre dans l’histoire de la Guadeloupe, pour sa lutte contre l’esclavage en 1802. Il a préféré se sacrifier plutôt que de se rendre. On peut voir également, le monument de la Flamme Eternelle à l’esclave inconnu. Il s’agit d’un ka (tambour) en pierre inauguré en mai 1994 par le maire de Petit-Canal Florent Mittel pour le bicentenaire de l’abolition de l’esclavage (27 mai 1848). 

Finalement, la visite se termine par la prison d’esclaves qui se trouve en bas des marches sur la droite. Il faut prendre un sentier. Elle est complètement envahie par la végétation, je n’ai pas vu grand chose.

Maintenant, l’ancien port d’esclaves est devenu un port de pêche où l’on peut se promener et visiter la mangrove.

Apres toutes ces émotions j’ai préféré me détendre à la superbe plage de Port-Louis.

Et toi, serais tu partant pour visiter les Marches des Esclaves?

Les Marches des Esclaves

Les Marches des Esclaves

Les Marches des Esclaves

Les Marches des Esclaves

 

2 Replies to “LES MARCHES DES ESCLAVES, PETIT CANAL”

  1. En 2015, j’ai enfin visité ces marches. Quelle émotion !
    La traite négrière est une histoire commune à chaque guadeloupéen.
    Ce sont que des émotions fortes que j’éprouve pour tous ces sites, monuments…

    1. On ne peut rester insensible face à ces horreurs!! Et oui la Guadeloupe ce n’est pas que des plages de sable fin, c’est aussi une Histoire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.